Le Lougre Harenguier

 

Voici une maquette d'un Lougre Anglais du Musée Maritime National de Greenwich, ce genre de maquettes est intéressant car elles sont anciennes et elles sont par moment réalisées pas les marins pêcheurs eux-mêmes, le détail des aménagements et des engins de pêche sont assez proches par rapport à la réalité.

 

12552936_218008141875110_2391169798067862629_n12604692_218009415208316_1271866805704818481_o12647009_218008151875109_5343061620607024931_n

 

 

Ce type de bateau est très proche de leur homologue Français, il était utilisé pour la pêche au hareng au filet dérivant de début août à décembre et à la pêche au maquereau de mars à juillet.

453_001

Le gréement du Lougre à deux mâts est constitué de 3 voiles au tiers nommé Bourcet-Malet. Lors des opérations de pêches, le mât de misaine est abattu pour stabiliser le bateau, le tape-cul est hissé pour garder le bateau dans l'axe du vent.

 

A Boulogne, la pêche au hareng se pratique surtout à bord des dundees harenguier, ils sont une évolution entamée à la fin des années 1860 qui étaient composés d'une flottille de Lougre qui adopte, à l'instar de Fécamp, le gréement de « dandy », les filets en coton, le cabestan à vapeur et le paiement de l'équipage « aux gages » et non plus à la part. Ces évolutions entrainent l'agrandissement des bateaux à plus de 30m et 180 tx. Le plus grand était L'Aimée B.110 mesurant 35 m, construit au chantier Seillier à Boulogne en 1908.

969367e4a28e3b1bb16f19f0f29a7312    Aimee8